Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2007

Faut faire payer les vieux

Enfin !

Enfin les vieux pauvres de plus de 65 ans vont payer. On respire. Ils vont payer, ces vieux assistés à la charge de la société, 116 euros de redevance TV, par an…
780.000 foyers jusqu’à présent étaient exonérés. Rapport : 40 à 60 millions d’euros.
Ouf !.
Parce qu’enfin, ils exagèrent les vieux : touchent la retraite (et on sait ce que ça coûte la retraite des vieux), sont malades (et on sait ce que ça coûte en frais médicaux les vieux), foutent rien (travailler plus pour gagner plus, s’en foutent les vieux) et font rien que regarder la télé à longueur de journée (quels boulets ces vieux). Alors faut qu’ils paient.
Et les morts.
Paient pas les morts eux ! Pas encore.
Et si on leur faisait payer un loyer pour leur place au cimetière !

DEB | Faire payer les vieux !

06/12/2007

De grâce !

Admirable cet acharnement qui se manifeste ici et là à ne «pas se prendre la tête».
Curieux cette volonté d’éradiquer les derniers bastions de la pensée (ou de quelque chose qui y ressemble)...
Pourtant, me semble t-il, les lieux où «on ne se prend pas la tête» ne sont-ils pas légion : la télévision (à commencer par TF1), la radio (à commencer par Rires et chansons), la presse, les livres ?
La bêtise ne ruisselle t-elle pas de bêtise crasse à longueur d’ondes, d’images, de sites, de blogs, de chats, de forums ?
Bref, il n’y a que l’embarras du choix. Enfin, je crois…
Alors, de grâce, s’il vous arrive de croiser par hasard quelques pauvres bougres (et bougresses) qui pensent que penser vaut le coup, ne leur donnez pas le coup de grâce.
De grâce !

 

04/12/2007

Personne et personnage

Faut-il confondre personne et personnage ?

Telle était la question que mon fils croyait avoir lue lors d’un contrôle de philo.
J’en tire, moi, quelques petites idées que je livre ici en vrac…

Dans le sens commun, les notions de "personne" et "personnage" sont différentes : en effet, le terme "personne" est attribué à l'individu de l'espèce humaine ; le terme "personnage", lui, signifie d’abord l’illusion, l'apparence, la représentation, issues de la fiction ou de l’inconscient collectif et dans tous les cas il est défini comme étant une attitude jouée.
Donc, a priori, aucune confusion n’est possible : la personne est "vraie" et le personnage est inventé, c’est-à-dire, d’une certaine manière "faux". Néanmoins, ces deux termes ont pour étymologie le mot grec "persona" (masque).
Comment s’est opéré ce glissement?
La personne n'est pas un personnage ! Pourquoi ? Parce que la personne détient une identité réelle, légale au regard de l’état civil.
Le personnage, lui, est une représentation. Il "joue" un rôle pour une identité inventée. Cependant, "personne" et "personnage" ne peuvent-ils être confondus? Ne peut-il y avoir un processus d'identification par rapport à la fiction? Ne peut-ilsubsister venant de la part d'un être, une volonté de s'identifier à une image lorsque l'on ne se satisfait plus de sa seule réalité sociale?
Quelqu’un d'autre. Être quelqu'un d'autre!
Domination du paraître sur l'être.
Vous avez dit identité ?
Et vous : personne ou personnage ?