Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2008

Carnaval et vieille baderne

DEB | Carnaval et vieille baderne

À la fin, je n’y tiens plus : il faut que je dise ce que j’en pense, moi, du pape et de sa tournée en France. Il faut que je redise comme je m’étonne qu’un tel carnaval ne déclenche pas un irrépressible éclat de rire. De voir cette vieille baderne tout en blanc, comme une vieille pute qui ferait ses dernières passes, me donne plus envie de rire que de m’indigner.
J’ai juste vu quelques images : quand il est dans son vivarium vers la grotte. La papamobile, c’est comme ça qu’ils appellent cette cage de verre, non ? Trois mille policiers pour la sécurité, des avions chasseurs, des missiles sol-air (solairs?)… et pourquoi un porte-avions ?
Je n’en finirais pas d’énumérer les clichés de cette pathétique comédie: Catherine Millet et MAM les mains jointes, à l’église (je n’ai rien vu, je commente les commentateurs si vous le voulez bien) et l’autre, le Benoît, dénonçant le culte des idoles alors que c’est précisément ce qu’il est de train de faire : Regardez-moi je suis votre idole. Et ce type est aussi chef d’État. Pété de thunes il est le roi des pauvres ! Et réac, et donneur de leçons. C’est leur truc en ce moment : donner des leçons. Voici venu le temps des imposteurs. Métaphoriques en diable (si j’ose dire) nos politiques et autres saltimbanques décomplexés. La religion affaire de tous les hommes ! Bayrou, qui a des lettres, lui, a cette formule : Je suis un laïc qui croit en Dieu. Ou mieux, Eric Rohmer : Je suis un athée mystique.
Foi et religion, ça n’a rien à voir ! Si sanctuaire il y a, il est intérieur.
Bref, la manipulation des foules a encore de beaux jours devant elle. Cette hystérie qui se joue en France, pape et président de la République d’opérette main dans la main, se déroulerait-elle ailleurs provoquerait chez nos esprits critiques d’ici les commentaires les plus vipérins. Ceux-là même qui se pâment et se montrent tels qu’ils sont : des courtisans.

Un conseil : touchez pas à la laïcité…

Les commentaires sont fermés.