Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2008

Violence ordinaire

1er mai 2008 | Fête du travail. Il y avait du soleil. De la musique. Il y avait quelque chose dans l’air. Quelque chose de douloureux. Comme un danger qui rôdait. Et j’ai laissé tourner ma caméra. Je voyais les choses se nouer sous mes yeux. Quelque chose de la misère, du désespoir. Il y avait la violence pour exutoire. Elle est venue. Brutale. Le garçon tombera trois fois. Trois fois sa tête heurtera durement le macadam.
Plus loin, une voiture renversera un scooter.
A chaque fois le garçon se relèvera.
J’ai mal au coeur…
Mais aussitôt je vois ces jambes de femme.
"Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie."

Soudain, je vais mieux.

 

07/12/2008

Louise

1982 : j'avais oublié cette chanson. Et puis, radio Nostalgie et elle me revient en plein coeur.

Je ne sais pas pourquoi, mais il suffirait d'un rien pour que je me mette à pleurer.

De quelle ancienne mémoire tout cela me revient-il ?

 

Simone de Beauvoir et "le Deuxième sexe"

 

 
 
 
Bande annonce du documentaire de Pascale Fautrier et Pierre Seguin "Je veux tout de la vie" (52 min) sur l'importance de la parution du livre de Simone de Beauvoir "Le deuxième sexe". Avec Julia Kristeva, Philippe Sollers, Yvette Roudy.
Produit par SARABAND Films et LE BORD DE L'EAU

 

06/12/2008

Cinéma Jean Eustache

Un cinéma, vu de la salle de projection. Le "Jean Eustache" à Pessac (Gironde).
Réalisation : Dominique-Emmanuel Blanchard | DEB

Mai 2008

 

Le Carnet d'adresses

DEB | Carnet d’adresses

carnet.jpgJe suis jaloux de cette idée d’Alain Fleischer d’avoir écrit un livre à partir de ses vieux carnets d’adresses ─ Le Carnet d’adresses, Seuil, 340 pages, 21 euros).


L’auteur, qui n’est plus tout jeune (comme moi) retrouve ces numéros dont l’énoncé a ce ce goût subtil des charmes anciens.
Ainsi :  BAGatelle, BALzac, PIGalle…


(Qui ne se souvient, au cinéma, de BALZAC 001, Jean Mineur publicité ?)

 

 


C’était un temps où les chiffres et les lettres n’avaient pas encore divorcé.
AUTeuil 76,93 deviendra 288,76,93 et, plus tard, se surchargera d’indicatifs sans intérêt pour l’imaginaire.

Alors, pour mémoire :

MOLITOR
LOUVRE
LUXEMBOURG
TROCADÉRO
MÉNILMONTANT…


Et puisqu’il se trouve que j’ai filmé il y a quelques jours Alain Fleischer, j’en reparlerai…

 

fleischer.jpg

Cliquez sur la photo pour en savoir un peu plus sur cet homme